La Complexité du Concept


La Parole de Dieu dit bien que le Royaume de Dieu est une réalité spirituelle, car  " le Royaume de Dieu n'est pas le manger et le boire, mais la Justice et la Paix et la Joie, par le Saint-Esprit " en Romains 14, 17.

La Justice, la Paix et la Joie sont des fruits de l'Esprit que Dieu accordent maintenant à ceux qui soumettent leur vie au gouvernement de l'Esprit. Ces Fruits touchent aux sources les plus profondes de la vie spirituelle, et selon l'apôtre inspiré, c'est le Royaume de Dieu !

En même temps, le Royaume est un héritage que Dieu donnera à Son Peuple quand le Christ viendra dans Sa Gloire. " Alors le roi dira à ceux qui seront à Sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde ! " Matthieu 25, 34.

Comment le Royaume de Dieu peut-il être une réalité spirituelle présente,
Matthieu 12, 28

tout en étant un héritage accordé au Peuple de Dieu, à la Parousie de Christ ??
1 Corinthiens 15, 50

C'est une Bénédiction rédemptrice intérieure dont on ne fait l'expérience que par la Nouvelle Naissance
Jean 3, 3  et poutant, elle se rapporte au Gouvernement des Nations du monde...  Apocalypse 11, 15

Le Royaume est un règne dans lequel les hommes rentrent maintenant Matthieu 21, 31 et pourtant c'est un Règne dans lequel ils entreront à l'avenir. Mathieu 8, 11

C'est en même temps un cadeau que Dieu nous accordera à l'avenir Luc 12, 32 et qu'on doit pourtant recevoir dans le présent Marc 10, 15.


Il est évident qu'aucune explication simple ne peut rendre justice
à un enseignement aussi riche et d'une telle variété !


Il y a une clef de signification qui offre une méthode très simple et qui aide à comprendre cette vérité biblique complexe et variée : il s'agit d'une clef dont nous ne tenons pas assez compte et qui réside dans la différence de compréhension entre le langage moderne et le langage ancien.

Que signifie le mot  Royaume ?

La réponse moderne a fait disparaître la signification-clef de cette vérité biblique ancienne.

- Dans notre langage occidental, un royaume est avant tout un domaine sur lequel un roi exerce son autorité. Il ne reste pas beaucoup de royaumes dans notre monde moderne - qui penche tellement vers la démocratie. On a cependant un exemple au Royaume uni de la Grande Bretagne  (Angleterre et Irlande du Nord) qui reconnaît la Reine comme leur  souveraine.
Le dictionnaire donne pour définition du royaume : un état ou un pays gouverné par un roi ; un règne.

- Le deuxième sens de royaume désigne le peuple appartenant à un royaume donné. C'est par exemple,  l'ensemble des citoyens de Grande Bretagne sur les quels la reine exerce l'autorité : ce sont les sujets de son royaume.



L'application exclusive de ces deux idées à l'enseignement biblique nous empêche de bien comprendre cette v
érité biblique.

Certains dictionnaires bibliques commettent cette erreur en donnant une définition théologique, disant que c'est le règne spirituel ayant Dieu à sa tête. Cette définition ne tient pas compte des versets parlant de la Venue d'un Royaume dans une Gloire et une Puissance visible à venir. Et ceux qui partent de l'idée  d'un règne futur ne tiennent pas compte de ce que la Bible affirme au sujet du Royaume, qui est une réalité spirituelle actuelle.

Ceux qui affirment que le Royaume est un groupe de gens, croient que le Royaume et l'Église sont une seule et même chose, mais la Bible ne défend pas ce point de vue.



Pour comprendre la terminologie biblique, il nous faut mettre de côté notre vocabulaire moderne. Le dictionnaire nous met sur la voie avec sa première définition :
" rang, qualité, état ou attributs d'un roi, autorité royale, règne, monarchie, royauté " archaïque. Du point de vue de l'usage linguistique moderne, cette définition est sans aucun doute archaïque, mais c'est précisément de cet archaïsme dont nous avons besoin pour pouvoir comprendre l'enseignement de la Bible.

Le sens principal du mot hébreu malkuth dans l'Ancien Testament et du grec basilea dans le Nouveau Testament indique le rang, l'autorité et la souveraineté qu'exerce un roi.
Un basilea peut être un domaine sur lequel un souverain exerce son autorité ou encore un peuple appartenant à ce règne et sur lequel s'exerce l'autorité - mais ces sens sont secondaires et dérivés.

Un royaume est avant tout
l'autorité pour gouverner, la souveraineté du roi.


Ce sens principal du mot Royaume ou règne est visible dans l'Ancien Testament où il décrit le gouvernement d'un roi :
- Esdras 8, 1
- 2 Chroniques 12, 1
- Daniel 8, 23
- Jérémie 49, 34
- 2 Chroniques 11, 17 ; 12, 1 ; 26, 30 ;
- Esdras 4, 5
- Néhémie 12, 22...

Quand le mot se réfère au Royaume de Dieu, il indique toujours Son Règne, Son Gouvernement, Sa Souveraineté et non le royaume dans lequel ils s'exercent.

- Le Psaume 103, 19 dit ceci : " l'Eternel a établi Son Trône dans les Cieux et Son Règne domine sur toutes choses ! " Le Royaume de Dieu, Son malkuth, est Son Gouvernement universel, Sa Souveraineté sur la terre entière.

- Le Psaume  145, 11 dit ceci : " Ils diront la Gloire de Ton Règne et ils proclameront Ta Puissance ! " Selon le parallélisme  de la poésie hébraïque, les deux versets expriment la même vérité. Le Royaume de Dieu, c'est Sa Puissance.

- Au verset 13, du même Psaume on lit : " Ton Règne est un Règne de tous les siècles. Et Ta Domination subsiste dans tous les Âges ! " Le Domaine de la Loi de Dieu, c'est le Ciel et la Terre, mais ce verset ne fait aucune référence à la permanence de ce Règne : c'est la Loi de Dieu qui est éternelle.

- Daniel 2, 37 dit : " Ô Dieu ! Tu es le Roi des Rois et le Dieu des Cieux t'a donné le royaume, la puissance, la force et la gloire..."  Remarquez quels sont les synonymes du royaume : puissance, force, gloire ; ils expriment tous l'Autorité. Ces termes désignant le royaume comme la LOI que Dieu a donné au roi.

De Belchatsar, il a été écrit : " Dieu a compté ton royaume et y a mis fin ! " en Daniel 5, 26-31. Il est clair que le domaine que Belchatsar gouvernait ne fut pas détruit. Le domaine babylonien et son peuple ne furent pas anéantis mais ils furent donnés, remis à un autre chef. Ce qui eut une fin, c'est l'autorité de roi qui fut remise à Darius le Mède.



Dans le Nouveau Testament, une référence établit très clairement cette compréhension : Luc 19, 11-12

Le Royaume de Dieu est donc
Sa Royauté,
Sa Loi,
Son Autorité.


Une fois que l'on comprend cela, on peut parcourir le Nouveau Testament et trouver de nombreux passages où ce sens est évident, où le Royaume n'est pas un Domaine ou un peuple, mais le Règne de Dieu.

Jésus a dit que nous devions " recevoir le Royaume de Dieu comme de petits enfants " Marc 10, 15


Que reçoit-on ?
Le Ciel ? L'Église ?

Non !

Sa Loi !  C'est la Loi de Dieu que l'on reçoit !

Pour entrer dans le futur Domaine du Royaume, on doit se soumettre avec une parfaite confiance à l'Autorité de Dieu sur cette terre. C'est ce que Paul appellera " la Loi de l'Esprit de Vie..."